Les postures de yoga pour enfants

Yoga du matin pour les enfants

Par Inès Delcourt , le octobre 22, 2021 , mis à jour le octobre 29, 2021 - 7 minutes de lecture
Yoga du matin pour les enfants

Quel plaisir de faire du yoga le matin. Le matin, quand il fait encore noir dehors, c’est une bonne idée d’aller faire son petit yoga. On se réveille doucement, on se concentre sur ses sensations, et on n’a aucune pression à l’esprit.

Le yoga est un excellent moyen pour calmer les pensées et les émotions qui parasitent notre esprit et nous empêchent de profiter pleinement de la journée. Se lever tôt et commencer la journée en se centrant sur moi-même. Pourquoi cela devrait-il être réservé aux adultes ? Les efnants aussi peuvent prendre du plaisir à démarrer la journée par une série de postures faciles pour décontracter les muscles et se réveiller gentiment.

Les positions ou asanas décrites peuvent également être combinés avec la respiration, la synchronisation des mouvements et de la respiration. Ils sont appelés shakti bandha, ou asanas de libération d’énergie.

Gayatmak Meru Vakrasana (torsion dynamique de la colonne vertébrale)

  • Asseyez-vous avec les deux jambes tendues.
  • Écartez les jambes aussi largement que possible.
  • Levez les bras en direction des sicles, tournez le haut du corps et tendez la main droite vers les orteils gauches.
  • La main gauche est tendue derrière le dos et la tête est tournée pour regarder la main gauche tendue.
  • Fermez les yeux et sentez votre corps.
  • Ouvrez les yeux et tournez lentement le haut du corps vers l’avant, puis vers l’autre côté.
  • Touchez les orteils droits avec la main gauche et tendez la main droite derrière le dos. La tête est tournée pour regarder la main droite tendue.
  • Fermez à nouveau les yeux et ressentez tout le corps. Ceci est un tour. Au début, l’exercice est cloué lentement, puis la vitesse est progressivement augmentée.
  • Faites au moins 10 répétitions.
  • Expirez lorsque vous tournez, inspirez lorsque vous revenez au centre.

Précautions : Les personnes souffrant d’hypertension artérielle ou d’un malaise ne devraient pas pratiquer cet asana.

Bienfaits : Cet asana n’est pas seulement bénéfique pour réduire la taille et garder les mouvements latéraux de la moelle épinière souples, mais lorsqu’il est pratiqué avec un peu de vitesse, il stimule et masse les organes abdominaux et aide à éliminer la léthargie et la constipation.

Namaskarasana (pose de salutation)

Étape 1 : Accroupissez-vous, les pieds à plat sur le sol et les genoux bien écartés.  Placez les mains ensemble au niveau de la poitrine dans un geste de prière.

Pressez les coudes contre le sicle interne des genoux. Dans cette posture, c’est comme si les coudes et les genoux étaient collés ensemble. Là où les genoux vont, les coudes vont, là où les coudes vont, les genoux vont. Il y a 4 parties dans cette asana, ce qui demande de la concentration.

Étape 2 : Inspirez et penchez la tête en arrière, en écartant les genoux le plus possible.

Étape 3 : Expirez en abaissant le menton sur la poitrine et en étirant les bras directement devant le corps.

En même temps, poussez les bras vers l’intérieur avec les genoux.

Étape 4 : Inspirez en levant la tête et le menton et en écartant les genoux avec les coudes.

Ramenez les mains vers la poitrine, paumes jointes en position de prière, comme dans la première étape.

Étape 5 : Expirez et redescendez la tête et le menton sur la poitrine.

Pratiquez 5 à 8 tours .

Avantages : Cette pratique a un effet très puissant sur les nerfs des cuisses, des genoux, des épaules, des bras et du cou. Elle augmente également la souplesse des hanches. Pratiquée en 4 étapes, elle aide à développer la concentration et la conscience du corps et de la respiration en harmonie.

Vayu Nishkasana (pose pour relâcher le vent)

  • Accroupissez-vous, les deux pieds à plat sur le sol, écartés de 60 cm.
  • Si les talons ne touchent pas le sol, placez une couverture ou un oreiller sous eux afin que le pied entier supporte le poids du corps, et pas seulement les orteils.
  • Placez les doigts sous les pieds, de l’intérieur, de façon à ce que les paumes soient sous les arches, le dos des mains reposant sur le sol. Les coudes doivent appuyer sur les sicles intérieurs des genoux.
  • Inspirez et levez la tête.
  • Expirez, tout en redressant les jambes, en levant les fesses et en amenant la tête vers les genoux.
  • Maintenez la position pendant quelques secondes. Inspirez et revenez à la position de départ.
  • Pratiquez jusqu’à 8 fois lentement et avec un grand contrôle et une grande conscience.

Précautions : Les personnes souffrant d’hypertension artérielle, de sciatique ou d’une hernie discale ne devraient pas pratiquer cet asana.

Avantages : Cet asana est bénéfique pour les nerfs et les muscles des cuisses, des genoux, des épaules, des bras et du cou. Il étire les ischio-jambiers et favorise la souplesse des articulations des genoux et des hanches.

Udarakarshanasana (pose d’étirement abdominal)

  • Accroupissez-vous, les deux pieds posés sur le sol et les mains sur les genoux.
  • Amenez le genou droit au sol près du pied gauche tout en tournant le tronc le plus possible vers la gauche.
  • Regardez derrière le corps, et gardez les mains sur les genoux. Revenez à la position de départ.
  • Répétez la même procédure en faisant tourner le corps dans la direction opposée.
  • Tournez le corps jusqu’à 10 fois dans chaque sens.
  • Inspirez dans la position de départ, expirez en tournant sur le côté.

Avantages : C’est un asana très utile pour les maux de l’abdomen car il comprime et étire alternativement les organes et les muscles digestifs. Les personnes souffrant de constipation devraient le pratiquer régulièrement.

Note de pratique : C’est l’un des asanas pratiqués pendant le shankhaprakshalana pour nettoyer les intestins et l’estomac.

Utthanasana (pose accroupie et relevée)

Tenez-vous debout, les pieds écartés d’environ 1 mètre. Tournez les orteils vers les sicles.

Entrecroisez les doigts devant l’abdomen et laissez les bras pendre librement.

Étape 1 : Pliez lentement les genoux et abaissez les fesses d’environ 20 cm.

Redressez les genoux et revenez à la position verticale.

Étape 2 : pliez les genoux et descendez d’un demi-mètre environ.

Revenez à nouveau à la position verticale.

Étape 3 : pliez les genoux et descendez à nouveau jusqu’à ce que les mains soient à environ 30 cm du sol. Veillez à ce que la colonne vertébrale reste droite et que les fesses soient rentrées.

Revenez à la position verticale.

Étape 4 : Enfin, abaissez les fesses jusqu’à ce que les mains reposent sur le sol ou à proximité. Essayez de ne pas vous pencher en avant.

Revenez à la position verticale. Répétez 5 à 10 fois.

Respiration : expirez en descendant, inspirez en remontant.

Avantages : Cet exercice renforce les muscles du milieu du dos, du bassin et de l’utérus, ainsi que l’intérieur des cuisses, les genoux et les chevilles. Il contribue à encourager une posture correcte.

Saithalyasana (pose de relaxation animale)

  • Asseyez-vous en position de base.
  • Pliez le genou droit et placez la plante du pied contre l’intérieur de la cuisse gauche .
  • Pliez le genou gauche et placez le talon à l’extérieur de la fesse gauche.
  • Inspirez et levez lentement les deux mains au-dessus de la tête. En expirant, penchez-vous lentement vers l’avant sur le genou droit, en ramenant le front vers le sol.  Gardez cette position pendant environ 1 minute, en respirant normalement et en rythme. Inspirez en levant les bras et le corps, expirez et abaissez les mains sur le genou droit.
  • Pratiquez 5 fois sur le côté droit, puis inversez la position des jambes et répétez 5 fois sur le côté gauche.

Inès Delcourt