Les bienfaits du yoga pour enfants

Quand le yoga aide votre enfant à s’endormir

Par Inès Delcourt , le octobre 14, 2021 , mis à jour le octobre 14, 2021 - 7 minutes de lecture
Les bienfaits du yoga pour dormir
Quels parents ne se sont jamais inquiétés du manque de concentration et des problèmes d’attention de leur enfant ? Sans cesse stimulés et souvent agités, nos enfants ne méritent-ils pas eux aussi un peu de relaxation et de détente ?

Les enfants vivent souvent au même rythme trépidant que les parents. Et le soir venu, ils se comportent comme des « piles électriques ». Pas envie d’aller se coucher, difficulté à trouver le sommeil, nuit ponctuée de réveils…Et si le yoga était la solution pour aider les enfants à bien dormir ?

Nos enfants n’échappent pas à la fatigue des longues journées. Même tout petits. Levés aux aurores, ils enchaînent, dès leur plus jeune âge, les trajets, les journées à la crèche ou à l’école, les week-end chez Papy et Mamie, pas toujours synonymes de repos, les activités ludiques et récréatives…

Pourquoi le yoga peut aider votre enfant à bien dormir ?

Les adultes qui pratiquent le yoga apprécient cette activité pour ses nombreux bienfaits tant sur la concentration que sur la confiance en soi ou sur la gestion du stress et des émotions. Il en est de même pour les enfants. D’ailleurs, le fait que le yoga entre à l’école, agréé par l’Éducation nationale, n’est-il pas la preuve qu’il est bénéfique pour le développement de l’enfant ?

Parce que le yoga est un instant que l’on offre à son corps et à son esprit, il permet de se recentrer sur soi, et surtout de se détendre, de s’apaiser. Une séance de yoga pour enfant s’apparente à un sas de décompression qui favorise une forme de sérénité, qui permet de lâcher prise émotionnellement parlant, d’accepter et d’évacuer les pensées négatives.

Le travail sur le corps permet également de relâcher les tensions. C’est valable pour les adultes comme pour les enfants.

Or, la fin de journée ou le moment de la sieste est souvent une période difficile pour un enfant. Il peut se montrer irritable ou nerveux justement parce qu’il est fatigué. Et le sommeil sera d’autant plus difficile à trouver au moment d’aller au lit.

Comment améliorer le sommeil de votre enfant grâce au yoga ?

En lui offrant ce moment pour « écouter » son corps et son esprit, vous permettrez à votre enfant de faire « taire » les tensions et d’avoir ce sas de décompression indispensable à son équilibre et à son bien-être.

Une petite séance de yoga avant de dormir aidera votre enfant à se relaxer et s’apaiser

Dans quelles conditions va-t-on proposer à son enfant de découvrir la pratique du yoga dans ce moment si particulier qui précède le coucher ?

Comment rendre le yoga ludique ?

Parce que vous vous adressez à un enfant, la pratique du yoga doit être abordée de manière ludique. Les premiers pas comme les séances suivantes doivent se vivre comme un jeu pour l’enfant. Et surtout dans l’acceptation. Inutile de forcer un enfant à faire du yoga, ce serait contre-productif. Donc, concrètement, pour commencer une séance, on peut tout simplement incarner un animal ou un élément de la nature. L’enfant y trouvera un intérêt et devrait adhérer au fait d’adopter une posture de lapin, d’ourson ou de renard.

Ainsi, le livre Le yoga des petits pour bien dormir de Rebecca Whitford et Martina Selway s’appuie spécifiquement sur des animaux nocturnes qui permettent de faire passer un message.

Petit Yogi y est invité à faire comme la chauve-souris,e papillon de nuit ou le hibou …Cet ouvrage est à la fois facile d’accès, simple et complet,  parfait pour mettre en pratique un rituel avec son enfant autour du yoga afin de la relaxer et de l’aider à bien s’endormir.

Le fait de faire avec lui va également inciter l’enfant à vous suivre. L’essentiel étant de vivre cette expérience dans le partage … et la bonne humeur. Si l’enfant rit, se dissipe un peu, ou apporte quelques « améliorations » personnelles à la posture, ce n’est pas grave.

Dans Le yoga des petits pour bien dormir, les auteures expliquent en images et en mots 10 positions pour se détendre avant d’aller au lit. Avec entre autres la posture du hibou au « palming », parfaite pour se relaxer.

Un exemple des nombreuses postures illustrées dans le livre

Vous y trouverez aussi des conseils pratiques et précieux pour les parents désirant mettre en place ce petit rituel avec son enfant pour le préparer au sommeil.

Une double page de conseils destinés aux parents pour aider leur enfant réaliser les postures et trouver le sommeil

L’importance de l’imagination

De même, il peut être utile de faire appel à son imagination pour enrober chacune de ses postures d’une belle histoire. Par exemple, l’évocation d’un animal qui s’allonge et qui respire profondément pour sentir l’air rentrer et sortir. Ainsi, l’enfant peut simplement entrer en phase de relaxation, inspirer et expirer en profondeur.

Un environnement calme

L’environnement doit également être soigné. Une musique douce, une lumière tamisée, une tenue confortable comme un pyjama…les conditions sont réunies pour que doucement l’enfant s’apaise, passe presque en état de somnolence. En revanche, si ce n’est pas le moment, inutile d’insister.

Enfin, inutile d’aller au-delà de 15 minutes de pratique au risque de voir l’enfant se lasser. En revanche, avec le temps, cette petite séance risque de vite devenir un rituel du dodo.

Le yoga pour dormir de la théorie à la pratique

Bain pris, dents brossées, pyjama enfilé, bruits parasites supprimés, l’enfant est en condition pour faire sa séance de yoga. Un câlin et on commence…

Un temps de relaxation pour commencer. On s’allonge sur le dos, une main posée sur le ventre et on inspire et expire très fort. Ce temps de respiration permet déjà d’apaiser la tension.

Ensuite, on peut enchaîner quelques postures :

  • Le chien tête en bas : on débute à quatre pattes et on lève les fesses pour former un angle droit avec son corps
  • Le chat : toujours à quatre pattes, on arrondit et on creuse le dos.
  • Le papillon : assis, talons joints, on fait quelques petits mouvements avec ses jambes remontées.
  • La position de l’enfant ou de l’escargot : assis sur ses talons, on se couche vers l’avant.
  • L’abeille : en position assise, les jambes croisées, l’enfant joue avec ses mains comme une abeille qui déploie ses ailes puis pose le coude droit sur le le genou gauche et vice-versa.

Chaque posture doit être accompagnée de 4 à 5 inspirations-expirations. On finit toujours par un temps de relaxation, allongé sur le dos. On écoute sa respiration et on laisse le calme envahir le corps.

Une fois la séance terminée le petit yogi bien relaxé s’est tout simplement endormi

Intégrer le yoga dans la routine du coucher ne peut être qu’un plus pour l’endormissement de l’enfant. Très rapidement, il devrait y trouver un certain bien-être et une relaxation favorable à un sommeil profond. Pour vous parent, ce sera le privilège d’accompagner votre enfant tout en douceur dans ce moment si particulier qui précède le dodo.

Quels sont les bienfaits du yoga ? Les cours de yoga pour les petits ont de nombreuses vertus pour leur développement et leur santé. Les bienfaits du yoga pour enfants sont multiples. Les exercices et postures ont pour bénéfice d’améliorer les troubles suivants : Troubles de l’attention et de l’anxiété Sommeil perturbé et difficulté à s’endormir Alternative aux activités particulièrement stimulante et excitante comme la télévision ou les jeux vidéos Le yoga favorise un équilibre émotionnel se concentrer et développer son attention canaliser et gérer ses émotions apaiser et réduire le stress se sentir plus en confiance, gagner de la confiance en soi Des vertus au niveau physique mieux connaitre et prendre conscience de son propre corps, le sentir, le découvrir attirer attention sur l’importance de la respiration et apprendre à respirer améliorer sa souplesse grâce aux postures limiter ou éviter les problèmes de dos que l’enfant est susceptible de rencontrer

Inès Delcourt