Descente d’organes

descente d'organes yoga

Quelles sont les contre-indications au yoga post-partum ?

Le yoga postnatal est un type de yoga spécifiquement destiné aux femmes qui ont récemment accouché. Ce type de yoga est généralement contre-indiqué pour les femmes qui ont eu une césarienne, des problèmes de santé pré existants ou des complications pendant la grossesse. Le yoga postnatal peut être dangereux pour certaines femmes car il peut exercer une pression sur les points de suture de la césarienne et sur les muscles et les ligaments du ventre.

Descente d’organes

Le prolapsus ou la descente d’organes est une affection qui se caractérise par le déplacement d’un ou plusieurs organes du corps vers l’extérieur de celui-ci. Cette affection peut être provoquée par une grossesse, un accouchement, une pratique sportive excessive, une obésité, une constipation chronique ou une toux chronique. Les organes les plus susceptibles de subir un prolapsus sont le cœur, les poumons, l’estomac, les reins et le foie. Le prolapsus peut également affecter le vagin, l’utérus, la vessie et le rectum.

Le yoga est une discipline qui aide à prévenir la descente d’organes en renforçant les muscles du périnée. Les exercices de yoga permettent également d’étirer la colonne vertébrale et de tonifier les muscles pelviens. Ces exercices sont particulièrement utiles pour les femmes enceintes et les femmes qui ont subi un accouchement. Si vous souffrez de prolapsus ou de descente d’organes, il est important de consulter un médecin ou un sage-femme. Votre médecin vous prescrire des exercices de réeducation périnéale et pelvienne. Ces exercices sont généralement effectués sous la supervision d’un kinésithérapeute ou d’un physiothérapeute. Les séances de réeducation périnérale post-partum sont également très efficaces pour prévenir la descente d’organes.